Cappadoce 2014

Un album est disponible en cliquant sur le diaporama en bas de page. (Collection personnelle)


J'avais brièvement entrevu la Cappadoce lors d'un rallye Paris-Pékin en 1989, faisant une courte étape d'une nuit à Gorème. Emerveillé par le spectacle du panorama, je m'étais réveillé tôt pour contempler le lever du soleil sur ce paysage onirique. Les premières lueurs de l'aube coloraient de teintes pastel ces rochers déchiquetés dressant leurs pointes vers le ciel. La magie du paysage demeure malgré le développement touristique du village et les cohortes de touristes, essentiellement chinois désormais, déambulant en rangs serrés dans des allées bien aménagées. En les regardant, je repensais au dialogue singulier que j'avais eu avec ces rocs dans le silence et la clarté du jour naissant une vingtaine d'années auparavant. Je craignais d'être déçu, mais de tels spectacles de la nature possèdent une résilience qui leur permet de résister à l'adultération touristique.



A peine arrivé, il fallut se glisser dans les profondeurs de la roche pour la visite d'une maison troglodyte où le risque de se cogner le crâne obligeait à cheminer le plus souvent penché ou accroupi. L'impression de m'enfoncer dans les profondeurs de la roche m'angoisse quelque peu, évoquant une descente aux enfers. Une fois entré dans ces boyaux étroits il n'y a plus moyen de faire marche arrière, d'autant que la largeur n'excède pas la hauteur. Cependant cette plongée initiatique au centre de la roche est une introduction utile à la compréhension de ce que les hommes d'autrefois devaient ressentir. Une image particulièrement émouvante est celle d'une pierre ronde roulée pour servir de porte, m'évoquant l'image du tombeau du Christ de mes livres d'enfant. Le retour à la lumière et à l'air est vécu comme une délivrance, une quasi résurrection.
Cliquez pour agrandir l'image
Porte intérieure de la maison troglodyte
Cliquez pour agrandir l'image
Panorama de la Vallée de Goreme.


Les immenses panoramas que l'on découvre à partir de belvédères soigneusement répertoriés et agrémentés d'échoppes de souvenirs gardent heureusement leur statut de merveilles géologiques. Aussi mythiques que le Grand Canyon du Colorado ou l'Ayers Rock au centre de l'Australie, ils réservent, malgré la connaissance que l'on peut en avoir par l'image,  la magie de la découverte.
Cliquez pour agrandir l'image
Christ Pantocrator. Eglise sombre. Karanlik Kilise.
Grizurgbg de wikipedia.org


Les églises taillées dans le roc, ou plus exactement les chapelles, compte tenu de leurs dimensions, sont pour certaines regroupées dans un musée de plein air, un parc dont l'entrée tarifée est soigneusement organisée. Ces chapelles du VIIIe au Xe siècle, d'une grande simplicité, comportent des fresques malheureusement souvent très abîmées mais d'une grande beauté. Leur aspect souvent naïf n'a pas le caractère sophistiqué de fresques plus récentes ni l'ampleur de celles des églises de Bucovine. 


Ces peintures de Christ Pantocrator, de la Karanlik Kilise, l'église sombre, ou de l'Elmali Kilise, l'église à la pomme, des scènes de la vie du Christ, dont une crucifixion, sont parfois réduites à de simples fragments, qui les rendent plus intimes que majestueuses. Elles n'en sont que plus précieuses. S'il est regrettable de ne pas pouvoir les photographier, c'est une chance qu'il y ait cette interdiction, faute de quoi elles ne survivraient pas longtemps à la frénésie des flashs. 
Cliquez pour agrandir l'image
Christ et Evangélistes. Eglise à la pomme. Elmali Kilise.
Hawheye58 at en.wikipedia


La Carikli Kilise, l'église aux sandales, à laquelle on accède par un escalier de fer, est l'une des plus belles. Elle surplombe un étonnant réfectoire où l'on était assis dans l'excavation d'une longue pierre faisant table, face à la paroi. Un thème fréquent est celui de Saint Georges terrassant le dragon ou le serpent que l'on retrouve dans l'église Sainte Barbe, Azize Barbara Kilesie, et l'église au serpent, Yilanli Kilise, dédiée à Saint Onuphrius.
Cliquez pour agrandir l'image
Carikli Kilise. Eglise aux sandales
Cliquez pour agrandir l'image
Cheminées des fées


Alors que le soleil disparaissait rapidement en cette période de l'année, la vue des cheminées de fées, des champignons créés par une érosion facétieuse, dans la vallée de l'Amour, s'estompait progressivement avant de se fondre dans la nuit.
Page précédente : Voir Venise...

Sommaire


© 2011-2018. Tous droits réservés. Philippe Scherpereel.http://www.philippe-scherpereel.fr